Flash Player 10.1 en version quasi finale

le
Par - Aucun commentaire


La version release candidate de Flash Player 10.1 est disponible en téléchargement pour Windows, Mac et Linux. Celles pour Android, Symbian, Palm WebOS et Windows Mobile sont en préparation.



La première version véritablement multi plates-formes de Flash Player est en approche.
Lundi 5 avril, Adobe a publié la version 10.1 release candidate (quasi finale) de son player pour Windows, Mac et Linux.

Une première étape avant l'arrivée des éditions pour téléphones mobiles sous Android, Symbian, Palm WebOS et Windows Mobile. Adobe comblera ainsi un manque sur ces terminaux, toujours privés de près de 80 % des vidéos présentes sur le Web (même si certaines plates-formes sont accessibles avec des applications dédiées) ou encore des multiples jeux faisant appel à la technologie Flash.

Adobe aurait revu en profondeur son player pour permettre son adoption sur des terminaux moins puissants et disposant de moins de capacité mémoire que les PC.
Même si Apple n'est est pas tout à fait d'accord avec cela, son patron Steve Jobs juge Flash dépassé, au même titre que la disquette.



Décodage vidéo plus performant




Quoi qu'il en soit, Flash Player 10.1 serait aussi conçu pour tirer parti des spécificités des mobiles : écran multitouch, accéléromètre, clavier virtuel, etc.
L'éditeur publie une série de vidéos démontrant les capacités de son logiciel sur toute une gamme de matériels, du Nexus One de Google à la tablette Slate de HP (pas encore commercialisée) en passant par le Motorola Milestone.

Mais ce n'est pas tout. Sur les ordinateurs de bureau et les portables, Flash Player 10.1 est censé décoder plus efficacement les vidéos au format H.264, en faisant appel à l'accélération matérielle des cartes graphiques. Autre nouveauté : la prise en charge des fenêtres de navigation privée des navigateurs, comme le précise Adobe dans un document détaillé.

La fonction assure qu'aucune donnée (en particuliers les cookies) ne sera stockée sur le PC par le player Flash lorsque ces modes privés sont actifs, ce qui n'est pas le cas jusqu'à présent. C'est valable sur Firefox, Chrome et Internet Explorer. Voilà pour ceux qui s'inquiètent de laisser des traces sur les vidéos qu'ils regardent sur le Web.

(source : Adobe)